• L'écriture tâtonnée (ou orthographe approchée) fait partie intégrante des apprentissages de l'écrit en maternelle. Elle précède la lecture !

    Avec mes GS, dès septembre, nous commençons le travail d'écriture tâtonnée. Quand j'avais des PS et MS, je le faisais aussi (ou Maicresse Elina s'en chargeait en décloisonnement (même RPI à l'époque) puisqu'elle adore !). Pour des PS, on peut le faire 3/4 fois dans l'année pour voir si leur représentation de l'écrit a évolué. En MS, un peu plus dans l'année (5/6 fois?)

    En GS, pour ma part, je le fais toutes les 2/3 semaines à peu près en début d'année puis toutes les semaines en fin d'année, à partir d'avril. Je sais que Maicresse Elina le fait toutes les semaines depuis septembre. Libre à vous !

    Exemple : écris le mot "Maman".

    - l'enfant peut dessiner sa maman : il n'a donc pas conscience que le dessin et l'écrit sont deux choses différentes.

    - l'enfant peut tracer des vagues, pour faire comme s'il écrivait : il comprend donc que l'écrit et le dessin sont deux choses différentes mais n'a pas encore conscience que ce sont les lettres qui permettent d'écrire.

    - l'enfant trace des suites de lettres : il a compris que les lettres servent à écrire mais n'a pas encore compris qu'elles codent du son.

    - l'enfant n'écrit que les voyelles entendues ou que la première lettre entendu (et peut compléter avec des lettres au hasard en fonction de la longueur de la chaine orale) : il a donc bien compris que les lettres codent du son.

    - Puis l'enfant encode tous les sons (ou presque).

     

    C'est donc un travail de phono à part entière.

     

    Comment procéder ? Libre à vous là aussi. Voici comment je fonctionne :

    -Soit je propose à l'enfant d'encoder un mot que je choisis, selon la difficulté (2 phonèmes, 3 phonèmes, 4 phonèmes ou plus, sons complexes...). Soit l'enfant choisit le mot qu'il a envie d'écrire (je choisis souvent cette 2e option).

    -  Je le laisse se débrouiller seul pendant quelques minutes si je sens qu'il en est capable. S'il est confiant, je ne reviens vers lui qu'au bout d'un moment, je lui demande s'il a terminé puis je lis ce qu'il a écrit.
    exemple : pour "bateau", l'enfant peut avoir écrit "ato" ou "bto" ou "pado"... Bref, je lis. Si on est en fin d'année, avec un enfant qui a des facilités et qui est en confiance, je peux lui demander de corriger avec moi (s'il a écrit pato, il peut se rendre compte que ce n'est pas le p mais le B...".
    - Si l'enfant n'a pas confiance en lui, je ne le laisse pas seul devant sa feuille, mais je fais chanter les lettres avec lui "BBBBBBAAAATTTTTOOOO"... Et ensemble, on trouve les lettres qui correspondent.

    - J'écris le mot correctement en dessous (V. Boiron nous invite à l'écrire en cursive, pour ma part je l'écris en capitales en début d'année, et en cursive en fin d'année). Pour le mot bateau, je vais expliquer que l'enfant a raison, je lis bien bateau quand il écrit BATO mais que ça s'écrit EAU, et que ça chante aussi "O".

    - A faire régulièrement, c'est un travail de phono à part entière, un travail sur la compréhension de l'écrit.

    - Peu à peu je propose des phrases, je trace des traits pour chaque mot. Difficile pour les enfants de faire la différence entre les syllabes (chaine orale) et les mots (chaine écrite).

     

    Pour l'écriture tâtonnée, nous travaillons sur un petit cahier format à l'italienne, avec 48 pages blanches. Idéalement, ce cahier devrait suivre l'enfant de la PS à la GS.

    Nous avons été toutes les deux formées par l'excellente Véronique Boiron, j'ai retrouvé sur le net un power point très intéressant, je vous le conseille ICI (sur le fonctionnement de l'écriture tâtonnée à partir de la page 20). Nous vous conseillons aussi la lecture de l'ouvrage de M. Brigaudiot "Apprentissages progressifs de l'écrit à l'école maternelle".

     

    Pour passer de l'encodage au décodage, Maicresse Elina cache avec un petit papier le dessin réalisé par l'enfant (ou l'image collée) et demande à un camarade de lire !

    Voici des productions de mes GS de fin d'année. Quand je retournerai à l'école, je prendrai en photo l'évolution d'un cahier dans l'année !

     

     

    Ecriture tâtonnée en maternelle

    Ecriture tâtonnée en maternelle

    Ecriture tâtonnée en maternelle

    Ecriture tâtonnée en maternelle

    La phono en GS, c'est ici

    Encoder avec les personnages alphas,ici.

    Tous les derniers articles du blog ici.

    Pin It

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique